Coincés au beau milieu du chaos, les militants du MAhZ. crient famine. Eux qui luttent activement pour la cause des morts commencent à perdre de vue leur crédo, à mesure que la faim grandit. Ils questionnent leurs idéaux, quand ceux-là même risquent de les dévorer.

« Nous sommes tous
Des enfants d’enterrés
Tous, tous, tous
De futurs déterrés »

MAhZ.

Un film de Sylvain Chatelain
Avec Fernand Catry, Corentin Lecoq, Juliette Richy
Directeur de la photographie : Julien Dumoulin
Musique de Jo le pixel
Durée : 5’58 minutes
Langue : Français (non sous-titré)

Logo MAhZ 2 - h4a.fr

Haaaa déterre le film de zombies

Avec MAhZ., la bande de Haaaa produit son troisième court-métrage, sous la houlette de son réalisateur, Sylvain Chatelain. Le collectif, mi-parisien, mi-savoyard -toutes les scènes ont été tournées en Haute-Savoie, près de la Suisse et de Genève- pousse la vocation sociale du mythe des morts-vivants à son paroxysme. Le résultat : un film d’horreur sans gore, où le sang verse sans crainte.

Le scénario original rappelle l’œuvre de Terry Pratchett (Les Annales du Disque-monde…). Dans un coin de civilisation perdue où les mangeurs de chair deviennent les militants les plus radicaux, les idéaux résistent, bon an, mal an, aux impératifs de la survie. Et s’ils y passent, que ce soit de mort lente. Les yeux fermés, sans savoir. Où sommes-nous ? En quelle année ? Et quelle saison ? Pas sûr que les personnages eux-même soient au courant.

Plus inspiré par les drames sociaux à la française que par George A. Romero (Zombie, La Nuit des morts-vivants…), le film teste, durant un peu moins de six minutes, la rigidité du lien entre le discours et les actes. Le tout avec un humour sur-écrit et sur-joué. De la série Y, comme la génération de la crise.

©2013 Haaaa